Archive de la catégorie ‘bouquin / book’

L’aigle de Sharpe de B.Cornwell (édition movie planet)

Vendredi 28 décembre 2007

310b6yeixllaa115.jpg Accrochez vous, vous voilà projetez en Espagne lors des campagnes de Wellington. Sharpe est un sous-officier anglais dont vous allez suivre la vie quotidienne et les exploits. Même s’il est présenté comme le pire ennemi de Napoléon, vous découvrirez qu’une armée comporte à la fois des gens sympathiques et des gens abjects (en particulier chez les officiers de sa majesté). Le livre joue beaucoup sur l’opposition entre l’aristocratie des officiers et les soldats de la troupe. Vous vivrez au coté de Sharpe des affrontements, dans lesquels il dirige sa compagnie de tirailleurs face aux Français. Vous plongerez dans le quotidien des soldats. Difficile de savoir à quel point, le récit est juste historiquement mais quelle ambiance et quel rythme. Un roman époustouflant à lire sans modération. Cette série est en fait un bestseller en langue anglaise et l’éditeur vient de commencer à traduire les tomes de la série. Je vais acheter le 2nd tome avec comme seul regret que Sharpe ne soit pas Français.  

N’hésitez pas, chaque pause dans la lecture a été pour moi difficile tant je voulais savoir le dénouement de l’histoire. 

Appréciation : 3gold.jpg  

Guerre et civilisation de G.Chaliand (édition Odile Jacob)

Vendredi 28 décembre 2007

guerreetcivilisation.jpgCet ouvrage s’intéresse à l’art de la guerre au moyen orient et chez les nomades. L’auteur considère que l’histoire militaire de ces peuples n’a pas la place qu’elle mérite dans la littérature.

Le livre compte 3 parties:

  • une introduction de 50 pages sur l’évolution de la guerre de l’antiquité à nos  jours. Cette introduction est un vrai bijou et parait trop courte tant elle est bien écrite. L’auteur fait preuve d’un admirable recul sur plusieurs milliers d’années pour montrer les évolutions technologique et leurs impacts sur la guerre.    

  • Une narration de l’histoire militaire des différents « peuples » à raison d’un chapitre par peuple tel que les assyriens, les byzantins, les dynasties chinoises médiévales, …. 

  • Une co nclusion qui établit un parallèle entre l’art militaire des nomades, la guérillla et le terrorisme. 

En écrivant, cet article 2 mois après avoir lu le livre, je garde surtout un souvenir de l’introduction. Il est que les peuples traités dans l’ouvrage le sont rarement ailleurs. Donc si vous recherchez des informations sur une de ces peuplades ce livre est un bon choix même si on peut lui reprocher d’être juste narratif sur les peuplades qui n’ont pas réellement changé la façon de faire la guerre. 

Appréciation : 3silver.jpg

Batailles de H.Drévillon (ed. du seuil)

Jeudi 25 octobre 2007

bataillesdrevillon.jpg Un essai sur les batailles articulée autour de 14 batailles sélectionnées par l’auteur pour leur originalité (pas d’austerlitz ou de waterloo mais plutôt un Marengo) dont le but est d’aborder l’affrontement pas uniquement ave cun oeil narratif mais surtout avec une analyse du comportement que ce coit des soldats ou du commandement et des changements de techniques/technologies qui ont fait évoluer l’art de la guerre. Par certains aspects, ce livre fait penser à « anatomie de la bataille » de J.Keegan (auteur qui pour moi est la réference absolue en polémologie).

J’ai dévoré le livre en 2 jours. J’ai beaucoup aimé l’évocation de Marengo (qui met en évidence les talents de Napoléon pour manipuler la postérité), les deux batailles du 2nd empire en particulier Solferino qui est rarement évoquée. Cela a été aussi l’occasion pour moi de découvrir des batailles d’une période que je connaissais mal comme rocroi/malplaquet/Rossbach.

Très bonne lecture si vous voulez découvrir des batailles mal connues, si vous voulez réfléchir à l’évolution des batailles depuis le moyen-age jusqu’à la denière bataille : « La marne »

Appréciation :  3silver1.jpg

Austerlitz – récits de soldats de P.Robin (Giovanangeli)

Samedi 1 septembre 2007

9782909034843.gif Encore de l’empire et du grand, avec le plus grand succès de l’empereur, vu par ses troupes. Cet éditeur dont je commenterai d’autres livres qui dorment sur mon rayonnage semble avoir une collection dédiée aux récits de soldats (en particulier sur 1870). Celui ci, consacré à Austerlitz, est une compilation d’extrait de mémoires de soldats (y compris les plus connus comme Marbot, bourgogne, …) mais aussi des plus obscurs. Chaque extrait est précédé par un petit historique sur son auteur ; c’est très bien fait. C’est toujours impressionant de voir les écarts de points de vue entre un aide de camp qui a un peu de recul sur la bataille par rapport à un soldat de ligne qui ne voit que le bout de sa baionette. Dans cet ouvrage, il y a aussi une analyse un peu critique de certains récits souvent écrits bien après la bataille qui mélangent fiction et réalité. 

Appréciation :3silver.jpg

   

La Campagne de Russie de Curtis Cate (Tallandier)

Dimanche 26 août 2007

9782847343588.gifLe dernier petit de la bibliothèque napoléonienne traite de la campagne de Russie.  Une évocation de l’ensemble de la campagne (le livre commence au moment du rassemblement des troupes en Pologne) jusqu’à la débacle finale et le retour précipité de l’empereur. Le livre décrit principalement la campagne, ces aspects politiques, les choix et leurs conséquences désastreuses pour la grande armée. La cartographie est très limitée et il n’y a pas d’intérêt particulier dans la description des grandes batailles de cette campagne.

Un ouvrage intéressant pour comprendre les choix de l’empereur (et on se dit que ce qui est arrivé devait arrivé quand on mesure l’entêtement de Napoléon). La lecture par contre est un peu pénible (je ne sais pas si cela vient de la traduction mais le style est  un peu lourd.

Une bonne lecture pour les férus

Appréciation : 1silver.bmp

Les poilus de Pierre Miquel (édition pocket)

Dimanche 26 août 2007

J’ai été très surpris par ce livrepoilus.gif

D’abord l’introduction de ce livre : l’auteur développe une thèse selon laquelle la 2nde guerre n’est pas une revanche de la 1ère mais la poursuite de celle-ci pour les allemands. Au delà de la pertinence de sa thèse, je n’ai toujours pas compris l’intérêt de la développer de cette façon dans un livre consacré à la 1ère guerre.

Le contenu lui même : je m’attendais à une description du quotidien, en particulier de la vie dans les tranchées. Là encore l’angle retenu est un peu surprenant, l’auteur décrit la contribution des hommes et de leurs régiments tout a u long des diverses campagnes de la guerre en mettant l’emphase sur les différentes phases du conflit.

C’est très bien écrit, on apprend beaucoup de choses, en particulier, sur les aspects politiques du conflit et l’on découvre aussi que c’est plus varié militairement que l’image d’épinal que l’on s’en fait. Un petit regret, il n’y a pratiquement rien sur les dardanelles.

Une bonne lecture sur 14-18

Appréciation : 2silver.bmp